substance films

03 avril 2008

Le labyrinthe de Pan

Le film raconte une légende disant qu'une princesse sortie d'un monde souterrain doit faire son retour parmi les vivants. Il commence quand une femme et sa fille partent rejoindre un commandant de l'armée franquiste au lendemain de la prise du pouvoir par le dictateur espagnol, en 1944.

Il embarque donc dans l'imaginaire mais le scénario fait également appel à la mémoire historique.

Au cours de l'histoire, on fait la connaissance d'une troupe de résistants réfugiés dans la forêt. Ils tentent de porter atteinte à une garnison d'hommes à la solde du général Franco. Sergi Lopez est le chef de la garnison et joue un rôle important et réussi dans ce film qui offre une bonne séance de dépaysement. Les effets spéciaux sont réussis.

Le labyrinthe de pan est l'endroit par lequel la jeune héroïne rencontre un personnage qui va lui révéler sa condition de princesse immortelle à condition qu'elle se soumette à plusieurs épreuves.

Au dehors du labyrinthe, les résistants, leurs alliés et les militaires se livrent bataille.

labyrinthePan

Posté par scannerdarkly à 05:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 janvier 2008

Deux frères - Jean Jacques Annaud

Devant la machine, j'ai choisi de louer le DVD de " Deux frères" Je faisais une recherche par réalisateur et le nom de de Jean Jacques Annaud m'a paru un bon choix. En souvenir de « L'ours » que j'avais vu à de sa sortie au début des années 1990. C'est un film à voir si vous aimez les grands paysages, la nature, la chasse ou simplement le cinéma.

« Deux frères » commence un peu sur le même principe, une famille animale qui se retrouve désunie. Le film se passe dans l'ancienne Indochine sous administration française. Jean-Claude Dreyfus joue le rôle d'un consul français dont l'objectif est d'obtenir l'accord d'un dignitaire local pour tracer une route au sein de la forêt. Au travers de cette histoire sont mêlés les destins de deux frères tigres, de la famille du consul, d'un dignitaire héritier du pouvoir local, d'un aventurier chasseur de bêtes et de trésors  et d'une troupe de cirques. Deux frères tigres sont séparés, sortis de la jungle pour rejoindre la société par des histoires différentes et sont à nouveau réunis des années plus tard..

Si vous n'avez vu aucun des deux films dont je viens de parler, commencez par voir « L'ours » ou peut-être " Sept ans au Tibet " si vous êtes plus sensibles au passé tibétain qu'à la vie des tigres ou des ours.

«  Sept ans au Tibet » est basé sur d'une histoire vraie à la différence de « L'ours » et « Deux frères ». Il n'est pas inutile de rappeler que ce même réalisateur a connu son plus grand succès avec " Le nom de la rose ", adaptation d'un roman dans lequel on retrouve deux acteurs  talentueux et à la grosse carrière (Christian Slater et Sean Connery).

deux_freres

Posté par scannerdarkly à 00:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 décembre 2007

Apcoalyspe Now (version redux)

Parmi ma collection de DVD, celui qui a le plus tourné sur la platine est " Apocalypse now" version redux, c'est la version du film proposé en 2001 avec les scènes qui ont été retirées lors de sa sortie originale en 1979 et de nombreau bonus sur le CD2.
Apocalypse_now_redux_15594124032007

Ce film mythique tranche par son ambiance chaotique où se mêlent les folies de personnages engagés dans un conflit qui dépasse l'entendement de la raison humaine. Une guerre des années 60 et 70, pendant que le monde traversait une période charnière et un peu folle.

La première fois que j'ai vu se film, j'avoue ne pas avoir été au bout, pour cause d'endormissement. Le fim dure longtemps et l'ambiance des dernières scènes est vaporeuse.

Le film commence sur une musique connue des Doors "The end". Son réalisateur, Coppola, a fréquenté aux mêmes années, en Californie, la même université cinématographique que le chanteur du groupe J. Morrison.

Selon moi, le film le plus proche d'Apocalypse now est le " Full metal Jacket" réalisé par Kubrick. Je rapproche ces 2 films pour certaines de leurs scènes dérisoires, leur côté déjanté, leurs personnages atypiques, leur vision décalée d'un conflit absurde, leur vision absurde d'un conflit qui marque le décalage entre les cultures de cette époque charnière.

Les scènes absentes de la version originale de "Apocalypse now" et proposées sur la version Redux valent vraiment le coup même si au final ça donne un film extrèmement long (plus de 3 heures). Il y en tout 14 scènes supplémentaires sur un total de 35 et sur certaines, des dialogues en français par des acteurs français (scènes de la plantation française).

Le scénario est dément. Il s'agit pour le héros, un capitaine de l'armée qui végète dans une chambre à Saïgon de se rendre au plus profond de la jungle pour y assassiner un officier américain qui a pris le parti de mener sa propre guerre, contre les "nababs".

En fait, ce colonel déjanté, a décidé, devant les manquements de son Etat Major de créer une sorte de communauté anarchique en pleine jungle et de mener ses propres opérations aussi bien contre les Vietnamiens que contre les troupes US, contre tous ceux qu'il juge corrompus.

Pour mener à bien sa mission, la capitaine interprété par Martin Sheen , est à la tête d'un petit équipage et remonte le fleuve pour arriver au coeur du conflit, là où plus rien n'a de sens, où le danger est un tigre, une armée d'indigènes. En étudiant le dossier du colonel qu'il doit assassiner, le capitaine se trouve fasciné par sa cible...

Posté par scannerdarkly à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2007

Enfermés dehors + Eternal sunshine ..

J'ai repris hier mon activité visionnage de Divx. D'abord je tiens à signaler que la plupart des films que je cherche ne sont pas disponibles chez mon loueur de DVD, cinebank, malgré qu'il dispose d'une bonne quantité de films dans sa machine. Ensuite, je n'ai encore jamais téléchargé via les méthodes légales. J'y viendrai peut-etre si ma situation financière s'arrange, il faudra que je me renseigne sur les tarifs. Pas question de mettre plus de 2€ dans un film à télécharger, d'ailleurs la plupart des films que je regarde ont quelques années sinon plus donc l'amortissement doit déjà être fait.

Alors la nuit dernière j'ai regardé "Enfermés dehors", un film d'Albert Dupontel.

dupontel

C'est une comédie sociale. Il n'y a pas grand chose à en dire, j'ai ri sur certaines scènes mais je m'attendais à autre chose. Le film pourrait être plus incisif. C'est un peu une carricature de la société . Ce film aborde les sujets de la marginalité, de la police et un peu de la finance. Signalons la présence de quelques acteurs, anciennement membres des "deschiens" et qui font une performance honnête.

Un film que j'ai loué la semaine dernière et que je recommande chaudement est " Eternal sunshine, the mind with spotless". 

eternal_sunshine

C'est une histoire sentimentale qui comporte des éléments fantastiques ou plutôt de science fiction. On y retrouve 2 acteurs bien installés sur le marché hollywoodien : Kate Winslet (l'héroïne du Titanic entre autres) et Jim Carey. JC surprend par son jeu, il est dans le film un homme timide, un peu coincé, c'est pas facile de le qualifier. Voyez le film, vous jugerez par vous même. KW est une fille un peu fofolle qui n'arrête pas de changer de couleur de cheveux et emmène ses prétendants pour s'allonger la nuit sur un lac gelé. On relève aussi la présence en second rôle D'Elijah Wood (notre ami Frodon dans la trilogie du "Seigneur des anneaux").

Posté par scannerdarkly à 01:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 octobre 2007

Joyeux nöel + Un long dimanche de fiançailles

Cette note vient un peu contredire la précédente puisque j'ai vu deux fims de guerre assez surprenants. J'ai bien aimé les deux qui se passent durant la grande guerre, celle 1914-18. Ils sont assez originaux et complètement différents puisque l'un est un drame réaliste, basé sur des faits historiques et que l'autre est l'adapation d'un roman à succès.

" Un long dimanche de fiançailles" est un film de Jean-Pierre Jeunet, un réalisateur français talentueux qui a connu déjà des succès (celui que j'ai préféré est " La cité des enfants perdus", un film vraiment hors-norme , fantastique un peu anticipatif) "Un long dimanche de fiançailles" est l'adaptation d'un roman qui paraît-il vaut aussi le détour. Je ne le lirai pas la roman par manque de temps et aussi parce qu'après avoir vu le film, je connais la scénario et j'ai plus l'habitude faire l'inverse, commencer par le livre pour m'intéresser ensuite à l'adaptation cinématographique. Le film est assez léger, humoristique comme beaucoup de films de Jeunet malgré quelques scènes violentes. L'intrigue est bien ficelée et on rentre facilement dans le film même si la fin n'est pas très surprenante. Outre ses acteurs fétiches, J-P Jeunet s'est octroyé la présence d'autres grandes figures du cinéma français comme Jean Pierre Daroussin , Albert Dupontel, Jean-Pierre Rouve et Alain Dussolier. Le film est assez long, plus de 2h00 mais on ne s'ennuie pas. Je le conseille à tous ceux qui ne l'ont pas vu. L'histoire est celle d'une jeune bretonne interprétée par Audrey Tautou qui se lance dans une longue enquête pour retrouver son fiancé parti au front et considéré comme mort.

" Joyeux noël " est un film plus dramatique qui s'attache à parler des évènements déroulés sur le front de la guerre 1914-1918, au soir du réveillon du noël. Guillaume Canet joue habilement le rôle d'un officier français confronté  à la fraternisation de  ses troupes avec les soldats allemands et écossais.  A signaler  la présence de Dany Boon qui joue un rôle d'une façon surprenante.

joyeux_noel

Posté par scannerdarkly à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 octobre 2007

Mémoire de nos pères

Cette nuit, j’ai loué un film de Clint Eastwood puisque les 2 autres que j’ai vus de lui ("Million dollar baby" et "Mystic river") m’ont beaucoup plu. J’ai moins aimé celui là «Mémoire de nos pères». C’est un film de guerre, très patriotique, intéressant par son approche du côté médiatique, de comment la guerre est couverte par les médias, les conséquences et l’influence que cela peu avoir sur une guerre, déjà en 1945, surtout aux Etats Unis mais aujourd'hui dans beaucoup de pays.

Je pense que les meilleurs films de guerre ont été réalisés dans le passé, ou alors il va falloir vraiment renouveler le genre. Je pense à des films comme « Apocalypse now », le meilleur selon moi par son approche déjantée du conflit Etats-Unis Vietnam .. les guerres sont rarement des entreprises où tout se déroule comme prévu. «L’ennemi intime » vient de sortir mais j'attendrai pour la voir.

Posté par scannerdarkly à 05:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2007

Mystic river

Excellent film que je recommande à tous, réalisé par Clint Eastwood : "Mystic River".

A New-York, trois hommes, amis d'enfance, qu'un drame a séparés et qu'un autre drame réunit bien des années plus tard sont réunis autour d'une affaire criminelle.

Les trois amis sont interprétés respectivement par Kevin Bacon (L'évadé d'Alcatraz) qui est chargé de l'enquête ; Tim robbins qui devient le suspect principal dans cette affaire Sean Penn, le plus touché par le drame qui va mener sa propre enquête et tenter de faire justice.

Les acteurs sont bons, le scénario bien ficelé, ce film risque de vous plaire.

Posté par scannerdarkly à 05:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

The machinist

"The machinist" c'est le film de trop pour moi cette nuit. C'est un vrai thriller, un film qui vous plonge dans une ambiance bien sombre surtout grâce au jeu de l'acteur principal. Il interprète un employé d'usine insomniaque travaillant sur de lourdes machines qui se met suspecter un peu tout le monde d'être contre lui et de lui monter des plans pour le faire dérailler. C'est un film à voir mais peut-être pas par tout le monde d'ailleurs il est interdit aux - de 12 ans.

Posté par scannerdarkly à 03:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 octobre 2007

La tour sombre

Un petit écart pour parler d'un livre : "La tour sombre". C'est un roman de Stephen King, son oeuvre la plus longue, une sorte d'épopée associant fantasy, science fiction au travers de la quête d'un homme : Roland, dernier des pistoleros.

Je parle de ce livre parce que j'aimerais bien que cette histoire fasse l'objet d'une adaptation cinématographique. Il y a en tout 7 volumes dont les 3 premiers ont été écrits il y a plus de 25 ans et dont les quatre derniers sont sortis à peu près au cours des dix dernières années. J'ai aimé ce livre car il est vraiment un univers enchanteur, parce qu'il m'a aidé à m'évader d'un quotidien parfois trop terre à terre. J'ai l'intention d'ailleurs d'écrire un lettre de remerciements à son auteur.

J'ai commencé la série à 14 ans et je l'ai terminé à 28. J'ai lu plusieurs fois les premiers tomes, quasiment à chaque nouvelle sortie. Les noms des sept volumes sont :
1 - Le pistolero ; 2 - Les trois cartes ; 3 - Terres perdues ; 4 - Magie et cristal ; 5 - Les loups de la Calla ; 6 - Le chant de Susannah ; 7 - La tour sombre.

Une adaptation sous forme de B.D. a été faite.

Posté par scannerdarkly à 06:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2007

Un homme d'exception

J'attendais beaucoup de ce film et je dois dire que je suis un peu déçu. Il raconte la vie de J. Nash, un mathématicien américain qui souffrait de troubles mentaux, de schizophrénie et qui a partagé un prix nobel d'économie à la fin des années 1990.

Le film réalisé par Ron Howard  est une adapatation faite d'après une autobiographie que Nash a plubliée. D'abord le réalisateur s'est permis des écarts importants sur le scénario qui décridibilisent un peu le film dans son ensemble selon moi. Il fait voir à Nash dans le film des personnages imaginaires, au nombre de 3 qui suivent le héros tout au long de sa vie. Dans la réalité, il semble que Nash ait été sujet à des halucinations auditives (des voix probablement) et non pas à des choses visuelles. Pour se défendre, Ron Howard explique qu'il a fait ça pour un peu se faciliter la tâche. Je trouve que c'est un peu dommage parce que c'est avec des écarts comme ça qu'on en vient à avoir une image fausse des malades schizophrènes. Sinon, le film est quand même bien, l'acteur principal, Russel Crowe livre une bonne performance et le travail du maquillage est très bon. On suit Nash depuis sa vie étudiante jusqu'à sa vieillesse.

Posté par scannerdarkly à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]